Vieillesse

À l’étape du vieillissement de la femme, les pertes sanguines et la mauvaise absorption sont les causes les plus fréquentes de carence en fer.

Le recours à des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et à l’aspirine pendant plusieurs années peut endommager le tractus gastro-intestinal et provoquer des saignements. De plus, une production insuffisante d’acide dans l’estomac peut nuire à l’absorption du fer. À l’étape du vieillissement, les femmes peuvent aussi subir une diminution de l’appétit et avoir une alimentation faible en nutriments ne contenant pas suffisamment de fer, ce qui augmente ainsi le risque de carence en fer.

Enfin, les médicaments et les conditions chroniques (plus fréquentes à cette étape de la vie) peuvent aussi augmenter les risques.